8 Conseils pour survivre à un premier jour de travail/de cours

“C’est votre candidature que nous avons décidé de retenir Mademoiselle.” Phrase prononcée par mon nouvel employeur et ayant provoqué chez moi une envie soudaine de faire la danse de la joie. 

Ça y est, vous avez passé les phases de sélection, vous avez donné tout ce que vous aviez et c’est vous qui avez été choisi pour le poste de vos rêves. Ou pour un job d’été tout pourri dans lequel vous savez d’avance que vous allez en CHIER SA MÈRE ! Ou pour un job “alimentaire”, qui ne vous plaît pas tant que ça mais vous n’avez pas le choix, il faut bien remplir le frigo. Bref, pour n’importe quel poste que ce soit, tout le monde passe forcément par cette étape qui, surtout lorsque c’est la première fois (et toutes les fois d’après aussi personnellement mais passons), peut faire totalement flipper : le premier jour

Je suis passée par ce premier jour plusieurs fois dans ma vie, comme beaucoup d’entre nous, que ce soit pour les cours, les stages ou le travail. Et dernièrement, j’ai de nouveau vécu ce qui normalement devrait être mon dernier premier jour puisque j’ai signé un CDI (ouais, je sais, c’est la classe, et même si j’ai commencé il y a un mois je peux vous dire qu’aujourd’hui encore je suis en train de danser la danse de la joie tellement je suis ravie, mais là n’est pas le propos). Et une fois de plus, c’était la panique à bord TOTALE.  

Je me suis donc dis que je ne devais pas être la seule dans ce cas, et qu’il pourrait être intéressant d’en faire un article. Alors bien-sûr, je ne suis pas une experte, les conseils que je vais vous donner seront peut-être un peu bancales ou parfois même évident pour certains, mais c’est ce que j’ai pu ressortir de mes différentes expériences.  Il faut savoir que je n’ai pas eu que des bonnes expériences professionnelles, et que le changement me fait hyper peur. Je pense que ce sont les deux raisons principales pour lesquels le premier jour d’un nouveau travail me fait toujours très peur. Et puis un peu aussi parce que je suis complètement névrosée, mais c’est un autre sujet. 

J’ai fait plusieurs travails : j’ai d’abord été serveuse puis caissière pendant mes études, deux postes qui m’ont fortement endurcie d’ailleurs, à force d’être toute la journée au contact de personnes qui te prennent pour leur larbin ou leur punching-ball, ça forge le mental c’est clair. Ensuite j’ai fait des stages en tant qu’étudiante assistante sociale dans différents organismes, et enfin j’ai occupé différents postes en tant qu’assistante sociale. Ces expériences ce sont toutes plus ou moins bien passées, certaines même sacrément moins que d’autres. Et les différents premiers jours que j’ai fait ont tous été différents, alors voici les enseignements que j’ai pu en tirer : 

  • Être à l’heure. Ça peut paraître anodin, ou évident pour certains, mais il est clair que ça ne l’est pas pour tout le monde, alors je le rappelle. Il est très important d’être à l’heure pour votre premier jour, et pour tous les autres d’ailleurs, mais si vous commencez à arriver en retard dès votre première journée, vous allez vous forger une image qui ne sera pas forcément représentative de vous mais qui vous collera à la peau. On dit bien que la première impression est toujours importante n’est-ce pas ? Et même si vous avez la meilleure excuse du monde, il sera difficile de rattraper ça. Même si vous avez eu un problème de voiture, ou que votre poisson rouge est mort ou que vous vous êtes perdu en venant. Ce qui nous amène d’ailleurs au point n°2. 
  • N’hésitez pas à partir en repérage afin de voir où se trouve l’entreprise, pourquoi pas évaluer le temps de trajet afin d’être sûr de ne pas avoir de mauvaise surprise le jour-J. Et puis si vous êtes de nature stressée comme moi (faîtes pas genre, je sais qu’il y en a), limiter les inconnues comme le temps de trajet et le lieu d’arrivée vous permettra d’être plus serein. N’hésitez pas d’ailleurs à partir de chez vous un peu en avance, au cas où. S’il y a un problème sur la route, vous serez très content de l’avoir fait, et si ce n’est pas le cas vous aurez quelques minutes pour faire des exercices de respirations ou bien fumer une clope, même si le tabac c’est tabou et qu’on en viendra tous à bout. Ahah, vous l’avez ? 
  • Ne cherchez pas à trop en faire, notamment au niveau de la tenue. Venez comme vous êtes ! (oui je fais dans la récupération de slogans ringards aujourd’hui, et alors ?). Il ne sert à rien de chercher à tout prix à rentrer dans le moule de l’entreprise, sauf bien-sûr si vous avez un uniforme ou une tenue obligatoire, là en effet vous n’aurez pas trop le choix. Mais si n’en avez pas, soyez juste vous ! Certes vous avez été choisi pour vos compétences mais également pour votre personnalité, alors à quoi bon vouloir la gommer ? Inutile de vouloir passer pour quelqu’un d’autre. Au mieux, vous vous retrouverez coincé dans cette image que vous avez voulu donner et vous ne vous sentirez pas à l’aise, au pire vos collègues et supérieurs finiront par se rendre compte de la supercherie et pourrait se sentir comme “trahi” (oui c’est un bien grand mot je vous l’accorde, mais vous avez compris l’idée ), et risquent de ne plus vous faire confiance. Il n’y a rien de mieux que de rester soi-même, même au travail. 
  • Ne tirez pas la tronche, ce sera plus agréable pour tout le monde ! Souriez, parlez poliment, sans aller jusqu’à faire des courbettes non plus bien-sûr, sauf si vous aimez fayoter, mais là encore ce n’est pas quelque chose que je vous conseille. Si votre patron apprécie, ce ne sera pas forcément du goût de vos collègues, et si votre patron n’apprécie pas vous aurez tout dans l’os. Pas ouf l’ambiance. Bref, le sourire et la politesse sont les armes ultimes !
  • Ne pas se dévoiler trop vite. S’il y a bien une chose que j’ai apprise durant ma jeune mais tout de même conséquente expérience, c’est de ne pas en dire trop sur vous dès le début et d’apprendre à connaître vos collègues d’abord. Même si ce n’est pas le cas de tout le monde, tous ne seront pas forcément bien intentionnés et certains pourront se servir de confidences que vous leur avez faites contre vous. Et même si c’est très méchant, cela arrive et certains n’ont aucun problème avec le fait d’écraser les autres pour pouvoir monter. Apprenez d’abord à repérer les personnes qui semblent dignes de confiance, en particulier si vous arrivez dans un contexte où l’ambiance de l’équipe est déjà tendue et que vous repérez des conflits. Le mieux est encore de ne pas s’en mêler, même si ce n’est pas toujours facile, mais certaines situations pourront vous paraître insensées. Pour vous c’est A qui aura raison et B qui le traite d’une atroce façon, mais vous n’avez pas l’historique des relations dans l’équipe, peut-être que B avait une bonne raison d’agir comme il l’a fait et que A n’est pas aussi innocent que ça. Bref, prenez du recul, de toute façon vous êtes ici pour travailler et pas pour vous trouver de nouveaux meilleurs amis. Il vaut parfois mieux une entente cordiale qu’une super entente qui se transforme en conflit. 
  • S’être renseigné un minimum sur la structure dans laquelle vous mettez les pieds (si vous ne l’avez pas déjà fait pour l’entretien d’embauche). Bien-sûr, il ne s’agit pas de tout connaître par cœur, mais il est toujours bon d’en connaître un minimum sur le fonctionnement de votre nouvelle entreprise. Là encore, il s’agit de faire une bonne impression mais également de supprimer les inconnues qui pourrait vous stresser. (Les inconnues genre le contexte et tout ça, pas les inconnues genre les collègues et tout ! Parce que si vous supprimez vos collègues là ce n’est pas la case no-stress mais la case prison et pour le coup je n’ai jamais testé alors je ne pourrais pas vous faire de débrief les gars. Déconnez pas.) 
  • Ne pas hésiter à poser les questions qui nous viennent, sans oublier qu’on ne peut pas tout connaître en une journée. On veut souvent bien faire le premier jour, mais on reçoit tellement d’informations en si peu de temps que cela peut être déroutant, et on a parfois l’impression de ne rien avoir retenu. Afin d’éviter cela, et également d’éviter de saouler les autres en leur posant des questions toutes les deux minutes (ils ont d’autres choses à faire, ce n’est pas leur premier jour. Et même s’ils sont ravis de vous accueillir, ils le seront beaucoup moins s’ils prennent trop de retard dans leurs tâches du jour), vous pouvez par exemple les noter afin de les poser à un moment opportun (on évite la pause déjeuner qui est censé être un moment de détente, sauf évidemment si vous voyez que vos collègues parlent boulot). Sur cette liste, vous pouvez également essayer de prioriser les questions, afin de ne retenir, dans un premier temps, que les informations capitales. 
  • Prendre ses pauses avec les collègues : meilleur moyen de les jauger et de s’intégrer à l’équipe ! Je sais que ce n’est pas toujours facile, personnellement c’est quelque chose que je n’aimais pas du tout au début, je préfère être seule plutôt qu’avec des inconnus. Mais prendre ses pauses avec ses collègues permet d’en savoir plus sur eux, sur l’entreprise par le biais de conversations informelles. Cela permettra aussi à vos nouveaux collègues de vous repérer plus facilement et surtout plus rapidement, et il en est de même pour vous. Il est toujours plus facile de s’adresser à quelqu’un que l’on connaît, et plus vite vous comprendrez quel est le rôle de chacun, plus vite vous saurez qui solliciter pour tel ou tel sujet et plus vite vous aurez votre réponse ! 

Voilà, je crois que j’ai fait le tour de ce que je voulais vous dire, même si bien-sûr il doit exister des tas d’autres conseils afin de survivre à son premier jour de travail, et faire en sorte qu’il se passe le mieux possible. Et cette liste est tout à fait transposable au premier jour de cours. Qu’en pensez-vous ? Avez-vous vécu des expériences bonnes ou moins bonnes ? N’hésitez pas à les partager en commentaires ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.