9 choses que vous ignorez sûrement sur la galette des rois.

Ça y est, nous avons survécu à 2020, à la semaine de fête de fin d’années passée à table, et nous voilà donc en janvier. Et qui dit janvier dit galette des rois, bien évidemment. Cette tradition est très ancrée en France, et bien que je ne sois pas très fan de ce gâteau (me jugez pas ok ?!) j’ai voulu en savoir un peu plus sur cette fameuse galette. Pourquoi ce nom, pourquoi la fève, pourquoi, pourquoi, pourquoiiiiiiiii ? Vous allez voir qu’au fur et à mesure des siècles cette coutume a beaucoup évolué des événements et des croyances, pour devenir finalement celle qu’on connaît aujourd’hui. Donc, en faisant mes petites recherches, j’ai découvert plusieurs choses dont je n’étais pas du tout au courant, alors je me suis dit que j’allais vous les partager ! 

Voici donc 9 infos que vous ignoriez sûrement sur la galette des rois : 

La galette des rois à l’antiquité 

À la base, il y a fort, fort longtemps, la galette des rois trouve son origine chez les Romains et leurs “Les Saturnales” qui se déroulaient entre la fin du mois de décembre et le début du mois de janvier. Durant ces fêtes, ils avaient pour habitude de nommer un esclave roi d’un jour grâce… à une fève cachée dans un gâteau ! L’esclave qui trouvait la fève avait donc le droit de faire ce qu’il voulait toute la journée, y compris de donner des ordres à son maître. Plutôt sympa non ? 

Autre info, la fève était également utilisée chez les grecs pour élire leurs magistrats. Après tout, pourquoi pas ! 

La galette des rois au Moyen-Âge 

Durant le Moyen-âge, la coutume voulait que celui qui trouvait la fève devait payer sa tournée à tout le monde ! Du coup, ceux qui étaient un peu radins préféraient souvent l’avaler plutôt que de rabouler la monnaie. Ce serait donc ainsi que seraient apparues les premières fèves en porcelaine telles qu’on les connaît aujourd’hui. Bah oui, c’est tout de suite plus dissuasif quand c’est en porcelaine que quand c’est un petit légume ! 

Révolution et galette des rois 

Suite à la révolution française, en 1791, on n’aimait plus trop le jour des rois et le gâteau des rois (on aimait plus les rois en général quoi), alors on a changé tout ça en “jour des sans-culottes », et fini le gâteau ! Mais ça n’a pas duré longtemps puisque l’Épiphanie a ensuite été renommée en “fête du bon voisinage”, et on s’est mis à manger la galette de l’Égalité (qui ne contenait pas de fève) ! 

Religion et galette des rois 

Chez les catholiques, la version la plus répandue de nos jours, on mange la galette des rois pour l’Épiphanie. Ce jour a pour but de commémorer le voyage fait par les Rois Mages pour venir voir Jésus quelques jours après sa naissance, un 6 janvier, et lui apporter chacun un présent. On mange donc la galette le dimanche qui suit le 6 janvier. 

Un jour férié pour manger la galette des rois 

L’Épiphanie est donc une fête chrétienne célébrée le 6 janvier. Et figurez-vous que jusque dans les années 1960, ce jour du 6 janvier était un jour férié ! La galette était donc dégustée le 5 au soir. Aujourd’hui, on ne compte plus le nombre de galettes que l’on mange tout au long du mois de janvier… ! 

La distribution des parts de la galette 

Et oui, on ne rigole pas avec ça ! Cette tradition, j’imagine que vous la connaissez. Mais saviez-vous qu’elle nous vient elle aussi des Romains et de leurs fêtes Saturnales ? C’est d’eux que l’on tient cette coutume d’envoyer le plus jeune sous la table afin qu’il désigne une personne aléatoirement pour chaque part, et que le hasard soit total dans la distribution (ou, aujourd’hui, pour pouvoir donner la part avec la fève à un enfant pour éviter une crise diplomatique ahahah). 

Le nombre de part de galette des rois 

Cette tradition-là, elle nous vient du Moyen-âge où on coupait la galette en fonction du nombre de personnes présentes, et on en coupait une de plus nommée “la part du pauvre”, qui devait être donnée à la première personne dans le besoin qui viendrait toquer à porte. Bel esprit, non ? 

La galette des rois républicaine 

Saviez-vous que chaque année, le président de la République française se voit offrir une galette géante ? Cette tradition dure depuis 1975 ! Cependant, étant donné la séparation de l’État et de l’Église et tout ça, cette galette ne comporte aucune fève, afin de respecter les valeurs de la République, mais également de rappeler l’héritage de la révolution française et de sa galette de l’Égalité. 

La galette des rois et les collections 

J’imagine que vous êtes au courant que certaines personnes collectionnent les fèves ou les couronnes, peut-être même que vous faites partie de ces personnes, mais savez-vous comment on les appelle ? Les collectionneurs de fèves sont appelés les fabophiles, et les collectionneurs de couronnes accompagnant les galettes sont appelés les stéphanophiles !  

Alors dîtes-moi, connaissiez-vous toutes ces traditions et histoires ? Et surtout, le plus important je pense, en connaissez-vous d’autres ? Si oui, n’hésitez pas à les partager en commentaires ! 😀

10 commentaires sur « 9 choses que vous ignorez sûrement sur la galette des rois. »

  1. Hello ! Je ne savais rien de tout ça sur la galette des rois ! Mais j’aurai bien aimé la manger à l’Antiquité pour avoir un petit assistant le temps d’une journée haha 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre à Les Chroniques de Line Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.